Tendances

7 leçons apprises à la summer party d’Urban Sports Club

Il n’y a pas une summer party qui ressemble à celle d’Urban Sports Club – probablement parce que dans aucune autre entreprise les employé(e)s sont si heureux(ses) de se jeter dans la boue, d’escalader des murs de 6 mètres, de ramper sous des fils de fer barbelés et de réaliser une course d’obstacles de 7 km.

 

La summer party d’Urban Sports Club était remplie d’activités et c’était simplement incroyable. Notre équipe de 100 employé(e)s a accompli le XLETIX Challenge avec fierté ! Nous avons également fait du paddle board, nagé dans 2 lacs différents, joué au volleyball, fait un tournoi de ping-pong et dansé. Cela a été une excellente journée et une chose est certaine, l’équipe Urban Sports Club est remplie d’énergie !

 

Voici 7 leçons que j’ai apprises en participant à la summer party d’Urban Sports Club !

 

1/ “Teamwork makes the dream work”

Le XLETIX Challenge est un parcours d’obstacles mis sur pied afin de sortir de sa zone de confort et dépasser ses limites physiques et psychologiques. En effet, le but de la course n’est pas de la terminer seul(e) mais bien avec son équipe, puisque tu cours en équipes de 4 ou de 5 personnes. Certains obstacles sont seulement réalisables en groupe alors il est hyper important de s’entraider.

 

Par ailleurs, j’ai compris très rapidement que ce qui semble impossible à faire seul(e), peut être facilement accompli avec le travail d’équipe. Par exemple, escalader un mur vertical de 10 mètres de haut ou grimper sur un cylindre rotatif géant dans de l’eau glacée. Faire ça tout seul(e) ? Impossible !

 

2/ L’équipe d’Urban Sports Club est remplie de personnes déterminées et sportives

Ce n’est pas tous les jours que l’on trouve un groupe de personnes qui aime sortir de sa zone de confort, plonger dans la boue, grimper sur de vieux pneus ou nager dans un lac.

 

Lors de l’événement, tout le monde s’est entraidé pour affronter le défi et notre esprit d’équipe était indestructible – aucune personne n’a été abandonnée (sauf un en fait… Voir la leçon 3).

 

3/ Le petit déjeuner : le repas le plus important avant le XLETIX

Le petit déjeuner est un repas important au quotidien, particulièrement le jour de la summer party d’Urban Sports Club. Malheureusement, mon équipe a perdu un membre important.

 

À environ 5 km du parcours, Ramar a commencé à se sentir faible et il a dû être emporté par les médecins pour manger un peu. Son taux de glycémie était, je cite, « dangereusement bas ». Il s’est avéré plus tard qu’il n’avait pas pris de petit déjeuner (oups). Après l’incident, j’ai demandé à Ramar de nous parler de son expérience. Il a dit :

 

“Eh bien, je ne suis généralement pas une personne qui a besoin d’un petit déjeuner, mais ce jour-là, j’ai appris une leçon importante : si tu participes à la summer party d’Urban Sports Club, tu auras probablement l’impression de tout faire pour avoir une banane. Surtout si tu n’as pas pris le petit déjeuner ce jour-là. Alors, assure-toi de manger quelque chose et de ne pas avoir le ventre vide ! “

 

4/ Tu ne feras pas d’hypothermie en nageant dans de l’eau glacée, mais cela ne veut pas dire que c’est une expérience agréable

La mission de l’équipe XLETIX est de s’assurer que tu sois constamment trempé(e) durant la course d’obstacles. C’est pour cette raison que l’un des défis était de plonger sous un pneu dans de grands seaux d’eau. Ce n’est que lorsque j’étais dans le deuxième tube d’eau que j’ai réalisé qu’il était rempli de glace. Surprise ! Heureusement, je n’ai pas eu d’hypothermie.

 

5/ La summer party d’Urban Sports Club est un bon endroit pour affronter ses peurs

J’espérais que le XLETIX Challenge serait constitué d’obstacles faciles et que je réussirais à les franchir avec une attitude positive. Malheureusement, ça n’a pas été le cas ! Un des obstacles était de grimper sur un mur de 3 mètres. Je n’ai pas eu le temps d’y penser, mes coéquipier(ère)s m’ont fait la courte échelle et je suis montée sur leurs épaules. Miraculeusement, mon vertige a disparu.

 

Un autre obstacle était de marcher au-dessus d’un mince bout de bois à 4,5 mètres de haut avec seulement un petit filet pour me sauver d’une chute vertigineuse. Je l’ai fait (en quelque sorte, en étant assise sur les fesses) !

 

6/ … Et la phobie des espaces clos

Un des obstacles nous obligeait à nager sur le dos en dessous d’une cage métallique avec très peu d’espace pour respirer. Quand j’étais sous l’eau, je n’entendais absolument rien. Cependant, je savais que si je commençais à paniquer et à me débattre, je ne pourrais plus respirer. Or, j’ai gardé mon calme et j’ai continué à nager.

 

Donc, si tu participes à la summer party d’Urban Sports Club, sois prêt(e) à affronter tes plus grandes peurs.

 

7/ Se retrouver au-dessus de son leader n’est pas toujours une mauvaise chose

Vers la fin de la course, nous avons été confrontés à l’obstacle le plus difficile du parcours – grimper une pente presque verticale de 6 mètres de haut. Nous venions tout juste de plonger dans l’eau boueuse donc tout le monde était trempé et nos baskets glissaient.

 

Finalement, l’équipe eut une brillante idée : construire une pyramide humaine pour pouvoir permettre à son coéquipier(ière) de grimper sur les épaules et d’escalader. C’est alors que plusieurs personnes, dont moi-même, se sont retrouvées sur les épaules de notre cofondateur Benjamin.

 

Nous avons demandé à Benjamin ce qu’il pensait de cette stratégie, il a dit :

 

“Être fondateur d’une startup signifie également d’être une base solide pour les autres. Lorsque mon équipe a utilisé mes épaules et ma tête comme un escalier pour escalader le mur, j’ai pris mon rôle au sérieux. J’étais fier d’être le membre de l’équipe le plus boueux (rire) ! “

 

Alors, est-ce que ta summer party est comme la nôtre ? Si tu veux faire partie de la team Urban Sports Club, nous recrutons et recherchons des personnes talentueux(ses) qui ne craignent pas de plonger dans de l’eau glacée, travailler en équipe ou… Courir dans la boue 🙂  !

 

Pour consulter les offres de job, c’est par ici !

 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.