Bien-être Explorer Partenaires Tendances

Apprends à faire du twerk en t’amusant avec la Booty Therapy !

J’ai complètement le rythme dans la peau. Du coup, pas de quoi appréhender cette session de Booty Therapy au Carreau du Temple (on peut aussi le tester dans le centre du Marais). Après avoir analysé leurs vidéos Instagram, j’hésite entre mettre un mini short ou une jupe à frange ambiance Carnaval de Rio… finalement, j’enfile un bon vieux legging. Motivation pour bouger ses fesses activée !

Qu’attendre du cours de Booty Therapy  ?

C’est comme twerker et aller chez le psy en même temps… voilà ce que je tire comme conclusion lorsque je vois le nom de cette activité s’afficher sur mon application. En bref, cela ne peut que me faire du bien. Je me rends donc déterminée à ce cours qui dure 1h30. D’abord, je ne pense pas avoir besoin d’autant de temps pour me déhancher en rythme… Puis je réalise rapidement à quel point je me suis trompée.

Les premières minutes sont faites pour activer le cardio. Course en trottinant, pas chassés, montées de genoux… ça commence à chauffer. Pour finir la première phase d’entrainement, on s’étire de tous les côtés pour échauffer tous les muscles fessiers (oui, ils existent vraiment).

La coach, tout fessier dehors dans son mini-short, entame alors la partie thérapie. Tu as eu une journée bien nulle au bureau ? Ton mec n’a pas rempli le frigo une fois de plus ? Ou au contraire tu es méga épanouie dans ta vie ? Tu es au bon endroit ! Après avoir poussé un cri (de rage ou de joie) avec toutes les booty shakeuses, tu t’apprêtes à commencer à danser… et surtout à tout assumer !

booty-therapy-urban-sports-club

De la danse pour prendre confiance en soi

Parce que le but est bien là ! Si l’activité donne réellement des courbatures au niveau des hanches et du fessier, il s’agit surtout de se faire du bien au moral. « Chaque femme est belle, avec ses formes ! » martèle la coach du jour. Et il n’est pas question ici de les cacher. Les seins, les fesses et même le sexe, tout ce qui fait de vous une femme va bouger ! Et le jugement n’est pas toléré.

On décortique d’abord les mouvements : twerk d’avant en arrière, en version assise, en version couchée (je n’étais pas prête à me voir dans cet état) ou sur une jambe… il s’agit de maîtriser les bases pour pouvoir ensuite les intégrer dans une chorégraphie. Sur des musiques sélectionnées pour leur rythme entrainant, on suit alors la coach dans une séquence qui mixe déhanchés et cris poussés à l’unisson.

Finalement plus concentrée que morte de rire, je me prends au jeu en imaginant déjà l’espace de mon appartement dans lequel j’allais pouvoir m’exercer avant le prochain cours. Après plusieurs enchaînements réussis, c’est l’heure de terminer la séance (déjà?). Pour conclure en beauté, le groupe se met en cercle et danse en toute improvisation (mais toujours en bougeant son fessier). Les solos sont alors acceptés. J’hésite, mais j’ai peur que Beyoncé m’appelle pour son prochain clip donc je préfère rester en retrait.

Comment je me suis sentie après le cours de Booty Therapy ?

En quittant le cours de Booty Therapy, tout le monde a le sourire ! A la fois complètement vidée (sans avoir eu la sensation de faire une séance de Cross-training hyper intense, merci la musique) mais aussi pleinement reboostée : « demain, je demande une augmentation parce que je suis une femme forte » !

En prenant du recul, je me suis aussi dit que je n’étais clairement pas la meilleure élève de ce cours mais que je n’avais pas eu honte du regard des autres un seul instant. Et c’est surtout ça le message de Booty Therapy. On va « shaker » ses soucis. Seule la bonne humeur et l’engagement body positive semblent être au coeur du débat.. et ça fait du bien !

Qu’apporter au cours de Booty Therapy ?

Son humeur du moment ! Mais attention, elle risque d’avoir changé lorsque tu auras fini de twerker !

Seul accessoire nécessaire : la bouteille d’eau vers laquelle on se contente de courir pendant les moments de répit donnés par la coach (« on ne s’assoie pas ! »). A savoir : la séance se fait pieds nus donc les chaussures de sport peuvent rester dans votre dressing.

Prêtes à bouger votre booty ?

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply