Bien-être

L’intolérance au gluten quand on est sportif(ve) ! Les bases pour avoir un bon équilibre

Tu viens d’apprendre que dorénavant, tu ne peux plus manger d’aliments contenant du gluten parce que tu es intolérant(e) ? Pas de souci parce qu’il existe d’autres aliments qui peuvent remplacer le gluten. Tu peux même garder ta routine sportive sans avoir des problèmes de digestion ! Tu ne nous crois pas ? On a la preuve en chair et en os : Bénédicte. Depuis petite, elle souffre de la maladie coeliaque ( intolérance au gluten ) mais elle reste hyper active. Elle nous partage, aujourd’hui, son histoire et les astuces qu’elle a découvert à travers les années !

 

Salut, je suis Bénédicte, j’ai 24 ans et sportive depuis l’âge de 3 ans. Depuis petite je souffre de nombreux problèmes de digestion, mais c’est en 2014 que l’on m’a déclaré coeliaque*.

* Petit rappel : “La Maladie cœliaque (MC) est une intolérance permanente à une ou plusieurs fractions protéiques du gluten. Elle provoque une atrophie villositaire (destruction des villosités de l’intestin grêle)” – AFDIAG

Tu vas me dire “ Quel est le rapport avec le sport l’intolérance au gluten ?

Bizarrement, c’est grâce ou à cause (à toi de voir) de la course à pied que j’ai su que quelque chose clochait avec mon ventre.

Depuis toujours je fais du sport : de la danse (pendant 7 ans), de l’escalade, du vélo, de l’aïkido, du fitness, du rock acrobatique, j’étais en classe sport… Bref, je ne peux pas m’en passer ! La course à pied est venue bien plus tard, grâce à un copain à la fac. En 2013, je me suis donc mise à courir après une mononucléose assez dure, qui m’a duré plus de six mois.

Tu n’es sûrement pas sans savoir, le sport et surtout la course à pied causent de nombreux problèmes digestifs. Les chocs dus aux impacts du pied sur le sol, la contraction du ventre, tout cela n’ont fait qu’amplifier et fragiliser ma paroi intestinale qui était déjà sensible de base et encore plus avec la mononucléose. C’est en courant que je me suis aperçue qu’il y avait quelque chose de bizarre et que j’ai eu des premiers symptômes.

Et là, tu te demandes probablement  “ Comment j’ai découvert mon intolérance au gluten ? “

J’ai enchaîné des périodes de gros troubles de la digestion (pour rester polie). En gros, j’étais une passoire, même en mangeant beaucoup, mon poids ne faisait que descendre. J’ai commencé à avoir de l’eczéma, une fatigue constante, des douleurs étranges et surtout cette impression que mon ventre ne pouvait rien assimiler. Bref, un petit tour chez plusieurs médecins, spécialistes et un tour à l’hôpital, c’était la maladie coeliaque, pour mon plus grand bonheur…(JOKE)

Quoi manger quand on est intolérant(e) au gluten ?

La maladie ne se soigne pas avec des médicaments, mais seulement avec un régime strict qui “endort” la maladie tant que le régime est suivi scrupuleusement. À exclure définitivement : blé, seigle, avoine, épeautre, kamut… Et donc pâtes, pizza, biscuits, viennoiseries (heureusement aujourd’hui il existe des alternatives sans gluten).

Il y a aussi le gluten caché dont il faut se méfier comme la peste !

Il faut donc apprendre à lire les étiquettes de ce que vous achetez pour éviter toute contamination et éviter d’être malade sans le vouloir. Attention aux sauces, charcuteries, plats cuisinés, frites, glaces, etc.

SANS GLUTEN, MAIS PAS HEALTHY :

Pour les coeliaques, mais aussi pour ceux qui veulent réduire leur consommation en gluten, il y a une chose primordiale à savoir : sans gluten ne veut pas forcément dire plus sain ”, et cela pour deux raisons :

L’index glycémique : beaucoup de produits sans gluten utilisent du riz, de la fécule… Des aliments sains, mais à un IG plus élevé que les féculents classiques. Pour incidence, des sucres plus rapidement assimilables, qui causent une élévation de la glycémie et donc des fringales, fatigues, prise de poids, diabète de type 2, etc.

Les additifs : le gluten donne la texture, c’est ça qui fait gonfler le pain et permet de lier. Pour le remplacer, les industries ajoutent des additifs pour donner aux produits une texture similaire. Les produits industriels sans gluten sont donc davantage transformés et mélangés à des additifs qui ne sont pas forcément bons pour la santé.

Vers quoi se tourner ?

       Évite les produits industriels et cuisine le plus possible tes propres pains, biscuits, etc.

       Tourne-toi vers des féculents à IG bas (sarrasin, légumes secs, quinoa, millet, etc.)

       Mange beaucoup de fruits et de légumes pour pallier le déficit en vitamines que l’intolérance au gluten entraîne

Tu comprends qu’entamer un régime sans gluten juste pour perdre du poids n’est pas fiable sur le long terme. Si tu veux rééquilibrer ton alimentation, tourne-toi vers une alimentation naturelle, avec des produits bruts plutôt que des produits industriels. Et si tu as un doute, je recommande l’application Yuka, très bien conçue pour faire les bons choix.

 

Merci Bénédicte ! Découvre son quotidien sur son Instagram Benechat !

 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.