Bien-être Explorer Partenaires

On a testé la réflexologie faciale

Les changements de saisons sont une bonne occasion de faire un petit bilan de son corps et de rééquilibrer son énergie. Vous avez sûrement déjà entendu parler de la réflexologie plantaire, médecine douce qui s’exerce sur les pieds et permet de soigner différentes parties du corps. Avec Urban Sports Club, vous pouvez désormais découvrir la réflexologie faciale. Vous vous sentez en manque d’énergie ou vous sentez votre motivation ternir ? Une séance de Dien Chan est peut-être le moment bien-être qu’il vous faut. Si cela est le cas, ajoutez à votre agenda une consultation avec Solène Bégaud.

Qu’est-ce que la réfléxologie faciale ?

La réflexologie faciale ou Dien Chan, est une méthode multiréflexologique faciale vietnamienne, inventée au début des années 1980 par le Professeur Dr Bùi Quoc Châu. Elle consiste à travailler d’abord sur le corps, puis, les zones du corps sur le visage selon les schémas de réflexion par stimulation des terminaisons nerveuses et à détecter les points douloureux sur le visage et le corps.

Les origines du Dien Chan sont multiples. Elles font se croiser différentes médecines (orientales, occidentales, traditionnelles), différentes philosophies asiatiques (Taoïsme, Confucianisme, Bouddhisme) ainsi que la culture vietnamienne. La méthode est issue de l’expérience de diverses méthodes comme l’acupuncture, l’acupressure et les massages. Il s’agit d’une méthode psycho-corporelle qui agit sur le corps physique, énergétique et émotionnel. Elle vise notamment à éliminer les blocages émotionnels afin de faire circuler l’énergie de tout le corps.

Tout comme la réflexologie plantaire, le Dien Chan se base sur des schémas de réflexion. Ces derniers se présentent sous la forme de planches symboliques qui représentent les parties du corps.

Planche de réflexologie faciale

Comment se déroule une séance ?

Après sa licence de droit, Solène a intégré la faculté de Droit de Genève, où elle a fait une maîtrise de Droit international et européen. Elle s’est ensuite dirigée vers l’Académie de Droit international humanitaire et des droits de l’homme avant de travailler pour plusieurs ONG. C’est en préparant l’examen d’entrée à l’école d’avocat qu’elle découvre le Dien Chan, alors soumise au stress, à la fatigue et aux insomnies.

Solène me présente plusieurs schémas de réflexion ainsi que les outils desquels elle va se servir. Ce jour-là nous avons utilisé 4 schémas : Mr Yang, Mme Yin, Penfield et le schéma du crâne. Chaque schéma permet de traiter ou de soulager différentes zones.

Pour chaque séance, Solène commence par poser une des questions suivantes : « Qu’est-ce que je peux faire pour vous”, ou “en quoi puis-je vous aider ? »

Pour ma part, je me sens assez fatiguée et stressée après avoir eu des problèmes pour m’endormir. L’énergie Yang est la plus intéressante contre la fatigue, m’explique Solène. Elle commence par me peigner les cheveux, une sensation dont j’avais oublié qu’elle était à ce point agréable. Elle continue par appliquer des légères pressions sur mon visage à l’aide de plusieurs outils. Je ferme les yeux et commence à sentir la relaxation qui va s’opérer pendant les quinze prochaines minutes. Certains outils roulent, d’autres peignent, appuient ou font circuler.

Espace Terranova

Les outils en Dien Chan

Il existe plusieurs types d’outils différents. Solène m’explique qu’on peut les séparer selon les énergies yin et yang. Globalement, ils servent à rééquilibrer le flux énergétique. Les outils yin ont des effets dispersants ou absorbants. Ils sont rafraîchissants. Il s’agit par exemple du râteau. Les outils ayant les caractéristiques yang ont des effets réchauffants. Il s’agit de ceux à boules dentées ou à picots.

Les outils sont utilisés méthodiquement sur les différents schémas de réflexion pertinents pour le travail qu’il est nécessaire d’effectuer.

Les outils de Dien Chan

Accompagner de nombreuses pathologies

De manière générale, Solène a l’habitude de travailler sur beaucoup de problèmes différents : stress, insomnie, angoisses, problèmes digestifs, urinaires, musculaires, articulaires. Des personnes s’adressent aussi à elle concernant l’arrêt du tabac, d’autres addictions ou les allergies alimentaires. Elle peut aussi apporter une aide pour la maladie de Reynaud, la sclérose en plaque, la maladie de Charcot, les problèmes de libido et la myopathie.

Des conseils aromathérapeutiques pour terminer la séance

Solène est également aromathérapeute, une technique qu’elle a souhaité lier à la pratique du Dien Chan après avoir passé quelques temps auprès d’une tribu autochtone. Elle me conseille l’huile essentielle de menthe poivrée pour soigner la fatigue (à prendre à condition de ne pas être enceinte ou asthmatique).

Elle poursuit par ailleurs un diplôme en psychosomatique à l’institut de psychosomatique intégrative.

Comment on se sent après ?

Je me sens comme rafraîchie après cette séance. La sensation la plus forte est sans doute le fait que les muscles et les tensions du visage se détendent totalement grâce aux points stimulés et apaisés. Ce qui est surprenant, c’est qu’au moment de ma séance j’ai une douleur qui commence à se développer dans le bras et qui augmente régulièrement. Alors qu’elle n’était pas apparue il y a longtemps, je n’en tiens pas encore vraiment compte et n’en parle pas pendant la consultation. En passant ses mains sur mon visage, c’est Solène qui me demande ce que j’ai fait avec mon bras. C’est un peu comme si elle avait lu mon corps.

Cette pratique de médecine douce vous intéresse ? Prenez du temps pour vous et votre équilibre en réservant une séance avec Solène avec votre abonnement Urban Sports Club.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply