Explorer Partenaires

On a testé le Jiu-Jitsu Brésilien à la Gracie Barra

“ Forget about past mistakes and focus your energy on the achievements of tomorrow ”. En français “ oublie les erreurs du passé et concentre ton énergie sur les succès de demain ”. Voilà une maxime que l’on peut lire en se rendant à la Gracie Barra à Paris. Je me dis que cela semble de bon augure pour mon premier essai de Jiu-Jitsu Brésilien. Jusqu’à ce jour, mon expérience avec les sports de combat se résume à un cours de boxe et l’expérience avait été intéressante. On pense surtout à la force qui est nécessaire dans un cours de boxe alors que l’agilité et la vitesse comptent aussi énormément.

Urban Sports Club permet de tester de multiples disciplines et de découvrir quelles qualités ou quels talents ces disciplines peuvent réveiller en nous. Je suis curieuse de découvrir ce qu’est vraiment le Jiu-Jitsu Brésilien.

La Gracie Barra : l’académie la plus importante du Jiu-Jitsu Brésilien

L’académie de Jiu-Jitsu Brésilien Gracie Barra dispose de plusieurs espaces à Paris. Aujourd’hui c’est au headquarter que Julien, un de ses fondateurs français m’a donné rendez-vous, dans le 18ème arrondissement. Les différents cours sont adaptés en fonction des niveaux, ce qui signifie que vous pouvez venir comme moi, sans expérience. L’équipe de Gracie Barra vous accueillera très chaleureusement dans sa communauté et fera tout pour vous initier à son art martial de prédilection. En clair, le jiu-jitsu brésilien est adapté à tous ! D’ailleurs, c’est le crédo de l’académie. Située au sous-sol d’une cour intérieure, la Gracie Barra de Paris est aux couleurs de l’académie Gracie, bleu et rouge.  

Fondée en 1986, elle comporte environ 700 écoles dans le monde. Il s’agit de la plus importante académie de Jiu-Jitsu Brésilien. L’origine de cette discipline vient de la rencontre entre Carlos Gracie et Mitsuo Maeda, maître de Jiu-Jitsu japonais expatrié au Brésil.

La Gracie Barra 75, dans le 18ème arrondissement

Les débuts de la Gracie Barra en France

C’est Julien Cazier, ceinture noire 3ème degré de JJB, professeur en charge de l’école Gracie Barra Paris et aussi professeur à Science Po qui donne le cours. Julien a été l’élève de la famille Gracie en 2005. Il s’est entraîné avec d’autres grands noms tels que Pete Pano, Marcio Feitosa ou encore Romulo Barral. Il a enchaîné les remises de ceintures et décroché une médaille de Bronze aux championnats du monde avant de revenir en France et de fonder la GB75, une association nomade d’une quinzaine de personnes à ses débuts. En 2017, elle atteint 400 personnes.

Un cours pour apprendre les bases du Jiu-Jitsu Brésilien

Le cours de GB1 auquel je me suis inscrite est dédié aux principes fondamentaux du Jiu-Jitsu. C’est-à-dire qu’il a été mis au point d’après la première école Gracie à Rio de Janeiro, au Brésil. Les pratiques de formation ont été développées plus tard, en Californie, à partir de 2005. Pour chaque cours, la séance est divisée en 2 : une heure de cours et une heure de live-training, durant laquelle on s’entraîne “comme dans la vraie vie”.

Le Jiu-Jitsu brésilien privilégie l’intelligence tactique à la force pure. Il se pratique principalement au sol, où les deux combattants cherchent à se soumettre en effectuant diverses techniques. C’est un sport de combat qui n’autorise pas de frappe. Les mouvements de chaque adversaire doivent être stratégiques et efficaces pour arriver à dominer l’autre. Ces mouvements consistent à contrôler l’adversaire de telle façon qu’il ne puisse plus bouger et qu’il se “soumette”.

Un esprit familial

Nous commençons par nous mettre en place en nous positionnant sur plusieurs rangées pour commencer l’échauffement. Tou(te)s vêtu(e)s de kimono, l’ambiance est assez impressionnante et je me demande à quelle sauce je vais me faire manger.

L'échauffement de Jiu-Jitsu Brésilien.

En fait, nous attaquons avec quelque chose de familier : un mélange de cardio et de renforcement musculaire. Jumping jacks, squats, pompes, ainsi que des exercices au sol pour échauffer la nuque, les hanches les cervicales et le dos. Afin que je ne sois pas perdue, Julien demande à un autre élève de me « driver » pendant l’échauffement. L’esprit de la maison est très solidaire et familial.

L’apprentissage d’utiles techniques

Après l’échauffement, Julien nous montre une prise sur laquelle nous allons travailler. Il s’agit de la défense de prise de dos. Il nous détaille la technique étape par étape. Au sol, nous commençons par un étranglement arrière. Il nous explique comment sortir lorsque notre partenaire est dans notre dos et cherche à nous étrangler. Il s’agit d’abord de libérer de l’espace entre les bras du partenaire et une fois la liberté de mouvement obtenue, de réaliser une clé de bras puis d’utiliser son poids pour l’écraser en l’arrière. On se relève ensuite par la droite en poussant à l’aide de notre hanche pour se positionner en contrôle latéral. On le met ensuite à terre pour arriver à la soumission.

Julien Cazier effectue une démonstration de la prise

Nous effectuons la prise à deux plusieurs fois, d’abord sans ajouter de force, pour bien assimiler la technique des mouvements, puis avec plus d’énergie, en alternant les positions. Sur cinq ou six répétitions j’arrive à dominer mon adversaire une ou deux fois. Il m’encourage gentiment : « Pour une première fois, ce n’est pas si mal. » En fait, ces techniques semblent tout à fait transposables et utiles dans la vie de tous les jours. Non seulement pour de la self-défense, mais aussi au quotidien et dans d’autres sports, car elles développent l’agilité et la mobilité.

Le Jiu-Jitsu Brésilien se déroule beaucoup au sol

La différence de gabarit : un facteur de poids ?

Complète débutante, j’ai l’impression que la différence de poids entre mes adversaires et moi me dessert un peu. Pour mes débuts tout frais dans cette discipline je fais face à des hommes qui ont plus de force. Cela étant, je suis sûre que ce n’est qu’une question de temps avant que le côté stratégique de la discipline et des mouvements prenne autant voire plus de place que la force pure. La pression et le poids peuvent être appliqués très fortement, même par un poids plume.

Combat de Jiu-Jitsu Brésilien

Le Jiu-Jitsu Brésilien repose sur la technique, le timing et l’effet de levier plutôt que sur la force brute. C’est ce que l’on remarque avec le parcours de Royce Gracie. Tout au long de sa carrière, il a remporté des combats contre des adversaires beaucoup plus lourds que lui. Bien sûr, de la force et de l’énergie, il en faut. Heureusement j’ai plutôt un bon cardio (grâce au running et au functional training). Les combats sont plutôt éprouvants à ce niveau-là et de plus, comme ils n’autorisent pas de frappe, ils peuvent durer longtemps.

Le Jiu-Jitsu Brésilien pour renforcer sa confiance et sa volonté

C’est une séance mentale où avoir une volonté de fer peut vous aider à dominer votre adversaire. C’est aussi un sport de partage. En effet, on ne peut pas progresser sans apprendre des techniques grâce à son professeur et à ses partenaires d’entraînement. Et c’est une magnifique expérience collective.

La Gracie Barra 75 est un lieu de vie, tenu par une équipe de passionnés. Professeurs et élèves se réunissent pour partager leur savoir et leur amour du Jiu-Jitsu Brésilien. Tout le monde se serre la main en arrivant. Arrivée sans kimono, un des membres de l’équipe me prête immédiatement le sien. Les blagues fusent, les élèves restent discuter ensemble après les cours, assis dans un canapé en cuir. On a l’impression d’être en famille. La fraternité, l’intégrité et le développement sont les valeurs portées par la Gracie Barra. Pour elle, le Jiu-Jitsu est le moyen de participer à un monde meilleur.

Jiu-Jitsu Brésilien chez Gracie Barra

Les bénéfices du Jiu-Jitsu Brésilien pour d’autres disciplines

Au-delà de tout ce que le Jiu-Jitsu Brésilien apporte aux niveaux sportif et individuel, c’est un sport complémentaire d’autres disciplines. Une des principales : le surf. De nombreux surfers pratiquent cet art martial pour se préparer mentalement. La pratique du Jiu-Jitsu brésilien apporte la confiance et le sang-froid nécessaire pour affronter l’océan. De plus, il existerait une similarité entre la façon d’approcher la vague et son adversaire de Jiu-Jitsu Brésilien. Tous deux étant imprévisibles, il est nécessaire de réagir vite. Au Jiu-Jitsu, tout est question de balance et de posture. Il est donc aussi complémentaire du yoga et de la gymnastique naturelle.

Avec Julien Cazier, professeur en charge de la Gracie Barra et ceinture noire de JIu Jitsu Brésilien.

Pour découvrir la pratique du Jiu-Jitsu Brésilien, dirigez-vous chez Gracie Barra, et réservez votre séance avec l’abonnement Urban Sports Club.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply