Bien-être Explorer Partenaires Tendances

Yoga et cross-training : pourquoi allier les deux ? Interview avec Alexane, partenaire d’Urban Sports Club

Pratiquer deux activités sportives en apparence aussi éloignées que le yoga et le cross-training s’est révélé un combo gagnant, pour Alexane. Récemment devenue professeure de yoga et partenaire d’Urban Sports Club, elle nous a parlé de son expérience sportive, des bienfaits d’être polyvalent(e) et de l’équilibre que l’on peut y trouver.

Urban Sports Club : Bonjour Alexane, peux-tu te présenter et nous parler de ton parcours sportif et professionnel ?

Alexane : J’ai toujours fait du sport en étant plus jeune. J’ai commencé par de la gym, puis de la natation, puis j’ai fait 11 ans de Modern Jazz, que j’ai dû arrêter lorsque j’ai commencé mes études à Paris, par manque de temps. À cette période je fréquentais quelqu’un qui m’a donné des mauvais conseils et j’ai arrêté le sport. Avec mon nouveau copain, qui lui est très sportif, j’ai eu envie de m’y remettre. Nous avons commencé par un programme plutôt cardio pour se remettre en jambes. Je recommençais en parallèle à faire un peu de renforcement musculaire. Après ce programme, j’ai décidé de me réinscrire dans une salle de sport.

À partir de là, j’ai commencé à pratiquer de façon intensive, tous les jours. De plus, je faisais très attention à ce que je mangeais, jusqu’à compter les calories. J’ai beaucoup perdu de poids et je ne me musclais pas. Cela a été un traumatisme important car je me privais beaucoup. Ce n’était pas de l’anorexie ni de la boulimie, mais je me privais complètement de manger pour une image que je voulais me donner, alors que je n’avais rien à prouver à personne. Cela s’est amélioré avec la découverte du yoga.

Comment as-tu commencé le cross-training ?

C’est mon copain qui en faisait en premier. Au début je lui disais que je n’en ferais jamais. Pour moi c’était vraiment trop extrême et je me disais que je ne pourrais jamais porter ces énormes poids, considéré mon gabarit.

Lui m’a dit que c’était adapté à tout le monde et m’a convaincu d’essayer. Bizarrement, j’ai bien aimé. Le côté très cardio m’a beaucoup plu tout comme le fait de se défier soi-même et de mettre son mental à contribution. C’est un sport où il faut se donner à fond et se dépasser, pour soi et pour les autres. C’est devenu une passion commune et une activité que l’on faisait en plus dans nos vacances. En Islande, nous avons fait une dizaine de salles de cross-training.

L’année dernière, j’ai découvert CrossFit®Rive Gauche. Alors que je finissais mes études et que je signais mon premier CDI, j’ai décidé de m’inscrire. J’en ai fait pendant un an. Avant de m’inscrire, j’avais aussi découvert le yoga en aidant un jeune studio à se lancer. Découvrir les cours de yoga a été une révélation. Je ne connaissais cette pratique qu’au travers d’une application donnant des cours en ligne. Je n’apprenais pas vraiment à respirer et cela ne me permettait pas de progresser.

Le cross-training est considéré comme un sport plutôt extrême et athlétique alors que c’est plutôt l’inverse pour le yoga (même s’il s’agit en fait d’une activité très physique). Comment t’est-il venu à l’esprit de pratiquer les deux ?

Je cherchais une activité qui pourrait me canaliser et m’aider à évacuer le stress tout en faisant du sport. Prendre des vrais cours avec une professeure passionnée a été très enrichissant.

Le yoga a été une révélation car c’était une période où j’étais très stressée, qui arrivait juste après ma période de sport à outrance où je ne cherchais qu’à maigrir. Peut-être qu’inconsciemment, je cherchais à me retrouver. Le yoga m’a vraiment aidée à apprendre à connaître mon corps.

Quand le studio chez qui j’avais commencé a fermé, j’ai pris la décision de faire une formation de yoga vinyasa, un week-end par mois, pendant neuf mois. Toutes les semaines nous devions pratiquer, se voir en petits groupes, lire des livres et faire des exercices. J’étais aussi intéressée pour en apprendre plus sur le yoga et pas seulement faire des postures compliquées. C’est une discipline par laquelle je pense que nous apprenons à nous faire du bien et à ressentir ce qui est bien dans notre âme et dans notre esprit, ce qui nous rend plus sereins. Je commence à donner des cours depuis juin 2019 et j’ai continué ma pratique du cross-training en parallèle.

Yoga et cross-training menés en parallèle.

Quelles capacités as-tu pu développer au cross-training qui sont bénéfiques pour ta pratique de yoga et vice-versa ?

J’ai vu qu’allier yoga et cross-training était très complémentaire. En cross-training, il y a beaucoup de mouvements qui sont à fort impact ainsi que beaucoup de mouvements où il faut se renforcer en profondeur. Le yoga aide énormément pour ce renforcement. Il aide aussi à prendre conscience de ses appuis, pour pouvoir se sentir confortable en cross-training et se dire que l’on connaît son corps et comment il réagit.

J’ai pu prendre conscience de mon corps, de savoir comment réagissaient mes muscles. Pendant une séance, je peux juger si je suis capable ou non de faire tel ou tel mouvement.

Qu’est-ce que t’as apporté ta formation de yoga ?

Mon année de formation m’a permis de comprendre que parfois il était possible d’avoir des faiblesses, de ne pas avoir envie d’aller au sport, et que ce n’était pas grave.

J’ai réussi à me dire que ce n’étais pas grave si je n’allais pas au sport tous les jours ou si je prenais ou que je perdais un kilo. J’ai compris que l’important était de trouver un équilibre dans ma vie de tous les jours entre mon alimentation, mes amis, mon travail, ma pratique sportive, ma famille et que c’était cela qui me rendait heureuse. Grâce au yoga, j’ai pu trouver un équilibre pour tout ce qui était déjà dans ma vie.

Dans quels mouvements de yoga et et de cross-training particuliers t’es tu sentie plus à l’aise ?

Grâce à certains mouvements d’ouverture d’épaules et de cœur que l’on fait beaucoup au yoga, je me suis sentie plus à l’aise au cross-training car il y a beaucoup de mouvements d’épaules et j’ai pu réaliser des meilleures performances. Cela vaut le coup de travailler différemment, pour ne pas avoir tout le temps les mêmes sensations, ni les mêmes courbatures et pour être témoin du renforcement de son corps à différents moments.

Chez quels partenaires de CrossFit® et de yoga t’entraînes-tu avec ton abonnement Urban Sports Club ?

Pour le CrossFit®, je vais chez CrossFit® Rive Gauche, et j’aimerais aussi aller à CrossFit® Batignolles. Pour le yoga je vais à Paris Yoga Shala avec qui j’ai découvert différents types de yoga. J’ai récemment testé Sputnik Yoga Space et j’ai vraiment adoré, j’aimerais y aller plus fréquemment.

Même si dans leur pratique, yoga et cross-training sont assez éloignés, ce sont tous les deux des sports assez communautaires avec un fort effet de groupe et des valeurs partagées de bienveillance et de solidarité. Est-ce une raison pour laquelle tu pratiques ces deux sports, au-delà de l’entraînement physique ?

Je pense que c’est une raison pour laquelle j’ai choisi de pratiquer le cross-training. C’est aussi pour cela que CrossFit® Rive Gauche m’a beaucoup attiré. J’ai commencé avec eux lorsqu’ils ont ouvert et ils avaient vraiment envie de créer une communauté. C’est une communauté qui est marquante et qui peut être à double tranchant. Trop de communauté peut éventuellement être intrusif pour certaines personnes. C’est un état d’esprit, et le yoga m’a aidé à faire la part des choses entre le sport, ma vie, la communauté, savoir à la fois donner et recevoir. La balance avec le yoga m’a aidé à faire le point entre ce que je considérais le plus important : ce que les gens pensaient de moi ou ce que je pensais de moi.

Alexane est désormais professeure de yoga avec Urban Sports Club

Le yoga est très rattaché à notre évolution, à la tolérance envers les autres. Ce sont des valeurs desquelles je voulais me rapprocher en plus de celles du cross-training. En cross-training aussi, on nous apprend à être soudés et à aider les autres. Le yoga m’a vraiment aidé à avancer dans la vie, et c’est pour cela que j’ai vraiment envie de le partager, tout en continuant un sport plus dynamique comme le cross-training. C’est une communauté qui est différente de celle du cross-training où l’on parle beaucoup pendant le cours. Au yoga, on échange avant et après mais on vient avant tout pour pratiquer pour soi. Ce qui est bien c’est que tout le monde en est conscient.

À quelle fréquence t’entraînes-tu ?

J’essaie de m’entraîner cinq fois par semaine pour avec mes week-ends libres. Je donne mes cours le mardi soir et le dimanche matin, donc je pratique aussi à ce moment-là. Je partage entre yoga, cross-training et d’autres sports que j’essaie avec Urban Sports Club.

Quels autres sports pratiques-tu avec ton abonnement Urban Sports Club ?

J’aime beaucoup avoir la possibilité de varier mon entraînement. Je fais du pilates, j’aime le spinning, je vais à l’aquabike ou au HIIT. Cela permet aussi de découvrir d’autres sports.

Tu es également devenue professeure de yoga indépendante et partenaire d’Urban Sports Club il y a quelques temps. Qu’est-ce qui t’a donné envie de te lancer ?

Le partage. Ce que j’aime beaucoup pendant mes cours c’est de voir l’évolution des élèves qui reviennent. Ils progressent très vite et nous créons aussi une petite communauté. Nous échangeons des conseils sur les tapis, sur les matériaux, les autres cours. Certains élèves m’envoient des photos pendant qu’ils pratiquent pendant leurs vacances, d’autres achètent des magazines de yoga. Ça me fait très plaisir. Ce que je veux apporter maintenant aux gens ce n’est pas de devenir souples ou de faire des postures mais d’apprendre à se poser, à respirer, à réfléchir et à mettre de côté ce qui s’est passé dans leur journée pour penser à eux-mêmes.

Où et quand peut-on venir à tes cours avec l’abonnement Urban Sports Club ?

Cet été vous pouvez me retrouver au parc Montsouris le mardi soir et le dimanche matin, et à partir de la rentrée au centre MK Danses le mardi soir à 19h15. D’ailleurs j’ai eu des très bons retours de mes élèves concernant la pratique à l’extérieur. En yoga nous parlons beaucoup d’ancrage et pratiquer en extérieur est un moyen de retourner à la nature par les sensations. Mes élèves ont trouvé que cela leur permettait d’être plus à l’affut de ce qu’il se passe dans leur vie.

Cet article t’as donné envie de prendre du temps pour toi ou de te mettre au cross-training ? Retrouve les cours de yoga d’Alexane cet été au Parc Montsouris et dès la rentrée au centre MK Danses et découvre tous les partenaires de cross-training d’Urban Sports Club à Paris, Lyon et Bordeaux.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply